RESSOURCES NUMÉRIQUES

Créez et transformez une salle de classe virtuelle en véritable centre de ressources interactif

A l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 17ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Injonctions numériques : entre techno-enthousiasme et pratiques collectives ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, lundi 24 août.

Nicolas Gaube présentera « Créez et transformez une salle de classe virtuelle en véritable centre de ressources interactif » sur la session I « L’ACCÈS AUX RESSOURCES ET AUX CONTENUS PÉDAGOGIQUES DANS UNE SOCIÉTÉ NUMÉRIQUE ».

Problématique pédagogique

Avant le confinement, je disposais déjà d’un site internet. S’il est bien organisé avec des menus et des sous-menus, les élèves n’étaient pas habitués à naviguer à l’intérieur. Je leur donnais les liens de chaque page directement sans qu’ils aient besoin de chercher l’information ni de parcourir le site.

Si cette solution pouvait convenir, elle n’était pas pleinement satisfaisante. En effet, les élèves se sont rapidement retrouvés noyés dans les nombreux sites recommandés par les collègues et les multiples liens que je leur donnais moi-même. La solution est venue au détour d’une vidéo trouvée sur Internet : la Bitmoji Classroom.

Conçue à l’origine pour fonctionner avec une Google Classroom, cette salle de classe virtuelle est en fait un diaporama sur lequel différents liens sont intégrés pour conduire à de multiples ressources.

L’idée est de reconstruire un espace commun comme peut l’être une salle de classe, à la différence près que cet espace est évolutif, visitable de manière asynchrone et avec des ressources potentiellement illimitées.

Apport du numérique

Dans ce contexte, le numérique permet non seulement de recréer une salle de classe virtuelle, de la meubler à l’envi et de la rendre interactive.

La création de la salle de classe peut s’appuyer sur des photos réelles ou des photos libres de droit pour constituer un décor.

Les objets présents dans la salle sont autant d’éléments interactifs pouvant cacher :

  • des livres numériques,
  • des vidéos,
  • des sites Internet,
  • des quiz,
  • des formulaires de contact,
  • une adresse mail pour pouvoir me contacter.

La présence même du professeur est assurée par l’utilisation d’un avatar : le Bitmoji. Ce personnage peut être sérieux, comique et l’utilisation de phylactères, à la manière d’une bande dessinée, permet de communiquer les consignes ou de simples messages que le professeur voudrait adresser à la classe.

Relation avec le thème de l’édition

L’accès à l’information n’a jamais été aussi facile, mais l’utilisation d’un site Internet ou d’un moteur de recherche n’est pas si évidente. Cela s’apprend, cela prend du temps et ce travail n’a pas toujours été fait en amont. Face à l’urgence du confinement et face à l’hétérogénéité des élèves ou de leur équipement informatique, une sélection des ressources, en amont, s’est avérée nécessaire. Ce type de présentation est très lisible et peut être adapté non seulement à tous les types d’équipements, mais également à tous les niveaux : du primaire au secondaire.

Synthèse et apport du retour d’usage en classe

Associée à une URL unique, la salle de classe virtuelle recrée un point de ralliement fixe, semblable à une vraie salle de classe. Chaque diapositive permet, semaine après semaine, de planifier le travail hebdomadaire en variant les propositions entre vidéos, exercices interactifs, dépôt de documents, quizinière, livres interactifs, podcast… L’utilisation d’un peu de code html de type iframe autorise, en effet, l’intégration de quasiment n’importe quel site internet au sein même de la salle de classe interactive.

Toutes les ressources sont consultables au sein de la classe sans avoir à ouvrir plusieurs fenêtres du navigateur. Si cela demeure un problème mineur sur ordinateur, c’est un avantage non négligeable si les ressources sont consultées sur téléphone portable. Deux versions du diaporama sont facilement réalisables en dupliquant les diapositives et en réalisant une version avec zoom plus lisible sur mobile.

La popularité de cette idée sur les réseaux sociaux, notamment Twitter, a permis de montrer la créativité de tous les collègues et la flexibilité de ce dispositif. Pourquoi se contenter d’une salle de classe ? L’environnement peut être rapidement remanié : bord de plage, forêt, espace, visite au cœur d’un volcan, tout est possible ! Des surprises cachées derrière des objets ont donné envie aux élèves d’explorer la salle virtuelle pour découvrir toutes les activités détentes proposées : recettes de cuisine, documentaires, petits jeux… Mieux, les élèves eux-même ont fait évoluer cette salle en répondant à différents défis proposés : concours de la plus jolie photo, du plus beau poster, de la meilleure blague. Autant d’activités qui sont venues orner la classe semaine après semaine.

Ainsi, à partir d’un changement de forme a priori assez simple, les élèves ont pu non seulement consulter ce nouvel espace et y revenir à leur rythme, mais également se l’approprier en proposant régulièrement de l’améliorer.

Retrouvez tous les articles sur Ludovia#17 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page https://www.ludomag.com/tag/ludovia-2020/

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top