Retours d'usagesUniversité d'été

L’enseignement à distance dans une période post-pandémie

À l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 18ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Le numérique éducatif est-il social ? ». Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, lundi 23 août.

Antoine Chollet présentera « L’héritage socio-numérique né de la crise de la COVID-19 : retour d’expérience et perspectives sur l’apport de l’enseignement à distance dans une période post-pandémie. » sur la session III « TERRITOIRES, ESPACES ET TEMPS D’APPRENTISSAGE », mercredi 25 août matin.

Problématique pédagogique :

Depuis le 19 mars 2020, le serveur Discord du département Informatique de l’IUT Montpellier-Sète a été créé dans le but initial de pouvoir assurer la continuité pédagogique durant la crise de la COVID-19. Depuis plus d’une année et demie, le serveur fonctionne et permet aux enseignants de pouvoir faire cours et aux étudiants de pouvoir suivre leur enseignement. En 2020, une précédente intervention réalisée lors de la 1ère édition des Ludoviales[1] nous avait permis d’avoir un premier éclairage au passage en urgence à un enseignement en ligne via Discord. En réaction à cette intervention, un commentaire est posté le 25 avril 2021 et propose le questionnement suivant : « Quel avenir pour l’enseignement à distance après le covid et quel bilan dans un monde souffrant de fracture numérique ». Pour faire suite à cette première intervention, une seconde lors de la 17ème édition de Ludovia[2] proposait un premier bilan après quelques mois d’enseignement à distance. Néanmoins, cette situation exceptionnelle de l’enseignement à distance se dissipe peu à peu avec un retour à la normale progressif et d’un retour des élèves ainsi que des étudiants en classe. De ces faits et du commentaire posté sur une des interventions se dessine une situation à laquelle les enseignants n’ont peut-être pas encore réfléchi : « Quel avenir pour les dispositifs pédagogiques d’enseignement à distance crées lors de la pandémie de COVID-19 ? ». En effet, les enseignants ont acquis des compétences à la fois techniques et professionnelles pour pouvoir assurer des enseignements à distance via des logiciels tels que Zoom, Big Blue Button, Discord, Skype ou encore What’sApp. Cependant, la réflexion sur l’avenir de ces espaces d’apprentissage et des techniques acquises reste aujourd’hui un mystère pour certaines équipes pédagogiques. Des perspectives sont proposées.

Apport du numérique :

En créant des espaces d’apprentissage en ligne durant la pandémie de COVID-19, les enseignants ont permis l’émergence de nouveaux univers encore inconnus pour la plupart des élèves et étudiants. Tel un enfant dans un bac à sable, le pâté de sable encore difforme au départ est devenu château-fort imprenable après plusieurs mois d’entrainement. Cette allégorie de l’enseignement en ligne a ainsi vu voir grandir et se multiplier des serveurs Discord, des équipes Teams ou encore des réunions Zoom où enseignants et élèves ou étudiants se retrouvaient. Des habitudes et des relations se sont installées afin de garantir un enseignement de qualité et un sentiment de cohésion à la fois dans la classe mais aussi avec l’enseignant. Autrement dit, le numérique a permis à l’ensemble des acteurs de l’enseignement de poursuivre leur activité, même durant la crise. Une telle situation dans les années 1990 aurait été totalement différente sur le plan pratique et technologique. Aussi, avec du recul, bien que l’enseignement en présentiel manque à la grande majorité des enseignants des élèves et des étudiants, l’enseignement à distance doit-il être abandonné à l’avenir ? Cette réflexion trouve déjà des réponses dans les différentes activités d’enseignement proposées, notamment dans un cadre universitaire. En effet, certains cours se déroulent « mieux » à distance qu’en présentiel, comme par exemple des cours magistraux ou des cours spécifiques où la technologie et les supports numériques sont régulièrement utilisés. De plus, en dehors du cadre strict de l’enseignement, des échanges annexes en ligne se sont multipliés entre certains étudiants favorisant l’interaction et baissant le sentiment d’isolement grâce notamment au fait de se confier.

Relation avec le thème de l’édition :

Avec le thème « Le numérique éducatif est-il social ? », cette intervention propose un regard critique sur l’avenir de l’enseignement à distance et des apports à ne pas négliger. La création de communautés d’étudiants ou d’élèves en ligne nous propose un nouvel éclairage de ce que les générations actuelles peuvent attendre de l’enseignement futur. Au-delà de la connaissance, l’enseignant assure également un lien social avec ses élèves et ses étudiants. Le numérique a permis de bouleverser cet aspect sans toutefois l’annihiler. En effet, arrêter et oublier totalement ces espaces en ligne serait peut-être une fracture sociale brutale pour certaines personnes et donc une erreur. Cette supposition remet ainsi au cœur de la pratique pédagogie l’enseignement numérique post-pandémie.

Synthèse et apport du retour dusage en classe :

Avec un recul plus conséquent et après plus d’un an et demi de fonctionnement du serveur Discord du département Informatique de l’IUT Montpellier-Sète, un bilan peut être avancé. Avec près de 480 personnes, sur le serveur, des événements et des moments marquants ont eu lieu depuis la création du serveur. Du concours de programmation de jeu vidéo (Code Game Jam) en passant par des défis de programmation (Nuit de l’Info), ou encore par des débats parfois passionnés autour de l’actualité, ou finalement des animations proposées sur des plateformes externes (Twitch, Zoom et Big Blue Button), le lien social crée au sein du département Informatique de l’IUT Montpellier-Sète n’a jamais été aussi intense si l’enseignant et l’étudiant se placent en tant qu’acteurs actifs de cette vie universitaire en ligne. Ainsi, certains enseignants ont pu accompagner des étudiants durant des moments difficiles, échanger sur des sujets plus personnels et le temps passé pour assurer un lien social pouvait parfois être conséquent. Après une réflexion au sein de l’équipe pédagogique et avec certains étudiants, une conclusion semble se dessiner : l’enseignement à distance et certaines activités en ligne sont à maintenir même après la période post-pandémie. Ainsi, même si certaines activités pédagogiques sont nécessaires à être réalisées en classe (atelier pratique), d’autres pourraient parfaitement continuer en ligne comme les cours magistraux. En effet, les cours magistraux dispensés à plus de 150 étudiants de 1ère année n’ont jamais été aussi animés et riches de participation via la messagerie instantanée proposée par Discord, Zoom ou Big Blue Button. Des conférences et animations ludiques (blind-test, quizz, stream) proposées par les enseignants ont eu du succès dans un format en ligne. En parallèle, des espaces de discussion entre les étudiants ont émergé et se sont consolidés durant les mois de pandémie et de confinement. Des phénomènes d’entraide, de soutien psychologique et d’amitiés entre étudiants de différents groupes sont apparus et se sont pérennisés. Ces exemples aujourd’hui très bien ciblés doivent peut-être perdurer et être liés à un retour à la normale d’un enseignement en classe. Sans pour autant être triste d’arrêter l’enseignement en ligne, un sentiment de nostalgie peut naître auprès des enseignants et des étudiants actifs socialement en ligne durant cette période. Finalement, ces espaces pédagogiques comme un serveur Discord ou des activités en ligne nés de la crise de la COVID-19 ne pourraient-ils pas être conservés dans le futur et devenir ainsi un héritage socio-numérique de cette situation exceptionnelle ?

[1] Ludomag.com (2020), « Retour d’expérience d’un enseignement en urgence et à distance à l’Université en période de crise COVID-19 : cas du logiciel Discord », article publié le 23 avril 2020  par Margaux et consulté le 23 mai 2021 sur : www.ludomag.com/2020/04/23/retour-dexperience-dun-enseignement-en-urgence-et-a-distance-a-luniversite-en-periode-de-crise-covid-19-cas-du-logiciel-discord/

[2] Ludomag.com (2020), « Des rires aux pleurs lors du confinement COVID-19 ou quand l’injonction numérique bouleverse le rapport humain enseignants-étudiants », article publié le 21 juillet 2020 par Rédaction et consulté le 23 mai 2021 sur : www.ludomag.com/2020/07/21/des-rires-aux-pleurs-lors-du-confinement-covid-19-ou-quand-linjonction-numerique-bouleverse-le-rapport-humain-enseignants-etudiants/


Plus d’infos sur : Antoine Chollet
Retrouvez tous les articles sur Ludovia#18 et toutes les présentations d’ateliers sur notre page dédiée.

Votre opinion sur cet article ?

Génial !
4
Chouette
3
J'aime
11
Dubitatif
0
Bof
0

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus d’articles:Retours d'usages